Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/11/2014

Top ten tuesday #26 : 10 livres que je veux lire, cet hiver

Si j'ai délaissé les fameux Top Ten Tuesday du blog, The Broke and the bookish, le thème proposé cette semaine me donne envie de me plonger dans ma pile de livres à lire et mes envies et faire une petite sélection de romans que j'ai envie de lire cet hiver.

toptentuesday.jpg

Une tasse de thé, un gros gilet, un café au milieu du brouhaha de la foule ou dans le bus, peu importe le lieu, l'hiver sera lectures !

 

b1f55dd509035b550b9aae3c71517059.jpg

 

  • Et soudain tout change de Gilles Legardinier et Quand rentre les marins d'Angela Ruth, deux romans à priori très différents et qui sont des prêts.
  • Froid d'enfer et Coeur de glace de Richard Castle, deux intrigues policières inspirées par la série Castle et qui mettent des scènes des personnages jumeaux de ceux de la série. Des histoires correctes qui se lisent facilement.
  • Le Noël d'Hercule Poirot d'Agatha Christie, à relire en décembre avant les fêtes. Toujours aussi savoureux.
  • Les roses de Somerset de Leila Meacham pour le sud des Etats-Unis, dans la lignée d'Autant en emporte le vent.

Qui seront peut-être au pied du sapin ...

  • Le ver à soie de Robert Galbraith ( le pseudonyme de JK Rowling) , deuxième tome des aventures du détective Cormoran Strike et de son assistante Robin. Après avoir découvert L'appel du coucou cet été, je suis curieuse de retrouver les personnages.
  • Après Le livre perdu des sortilèges  et L'école de la nuit, Le noeud de la sorcière vient conclure cette saga de Deborah Harkness que j'ai beaucoup aimée et partagé avec Emy.
  • Plaisirs criminels de Kerry Greenwood, nouvelle aventure de Miss Fisher traduite en français.
  • Outlander #1 : Le chardon et le tartan de Diana Gabaldon pour l'Ecosse et le retour dans le passé.

24/11/2014

Where you lead, I will follow #6

Pour commencer cette dernière semaine, j'ai envie de partager avec vous,  ces quelques  derniers coups de cœur, rencontrés au fil de mes errances sur la toile.

 

GHQ5NEAFOm2yrtm89QVyiEyTo1_400.jpg

 

 

  • En anglais, via la sélection d'Emily de (mon blog préféré) Cupcakes and cashmere, 12 weekend habits of highly successful people (ou comment revoir toute l'organisation de ces fins de semaines) > ici
  • La petite épicerie , une boutique en ligne où dénicher des idées déco et ce qu'il faut pour les réaliser ou de jolis emballages pour des cadeaux simples et adorables comme les nombreux emporte-pièces , j'ai déjà craqué pour le chat et l'écureuil.

 

14/11/2014

Inventaire du mois d'octobre : lectures

Le mois dernier, j’ai rencontré une panne de lecture. Sans être invitée, elle s’est immiscée dans ma vie, me faisant commencer puis abandonner des romans au bout d’une centaine de pages  et pester contre ce peu de motivation à lire. Rien de bien grave mais un manque malgré tout, que ressentent tous les amoureux des livres quand ils rencontrent une baisse d’envie.

Ont survécu à ce manque d’enthousiasme :

9782258109155.JPG

  •   Le chat et moi de Nils Uddenberg , j’en déjà parlé ici. La rencontre sympathique entre l’auteur et un chat errant venu élire domicile dans son jardin qui vient bousculer toutes ces certitudes et habitudes.  Étonnamment juste avec ce qu’il faut d’interrogations et d'observations.

 

1226754.jpg

  •  Crève-cœur de Nora Ephron , la fameuse réalisatrice, productrice et scénariste de nombreuses comédies américaines comme Quand Harry rencontre Sally, Nuits blanches à Seattle,  Vous avez un message, Julie et Julia . Cette première fiction raconte le naufrage de son mariage alors qu’elle est enceinte jusqu’aux yeux de son deuxième enfant. Adapté au cinéma sous le titre  "La brûlure" avec Meryl Streep et Jack Nicholson. Malheureusement,  je n’y ai pas retrouvé l’humour que j’espérais même s’il est bien présent. En fait, ce qui me déplait dans les livres de Nora, c’est cette tendance à se regarder le nombril en radotant des anecdotes qui ne parleront qu’aux juifs new-yorkais purs jus. Je suis contente d’avoir pu le lire mais j’avais sous doute trop d’attentes à son égard et j’ai été un peu déçue mais je vais donner sa chance à l'adaptation.

HeartburnPoster.jpg

Meryl ♥

 

  • En lisant le blog de Touloulou, j’ai découvert l’existence d’un genre littéraire , les cosy mysteries, je partage avec vous, la définition qu’elle en donne  : " le genre typiquement anglo-saxon désigne des romans policiers dont le héros (il s'agit généralement d'une femme), pratiquement toujours amateur, se retrouve confrontée à un meurtre qu'il va résoudre. Ils sont appelés « cozy » à cause de l'ambiance chaleureuse (en apparence!) dans laquelle ils se déroulent, où la violence est absente ou tournée en dérision par le biais de l'humour. Se déroulant dans une petite communauté où tout le monde se connait, la profession du héros l'amène souvent à rencontrer ses voisins, ce qui facilite la résolution de l'enquête ! Rajoutons à cela que cette profession se déroule souvent dans un cadre sympathique (ici Hannah tient un magasin de cookies, on peut également voir des libraires ou bibliothécaires, fleuristes, gérants d'un salon de thé, restaurant...). " Tout ce que j'aime donc .

61LpgCanhuL.jpg

Après consultation du site regroupant les différents titres disponibles, j’ai opté pour une nouvelle série de Charlaine Harris, auteur des romans de La communauté du Sud avec la célèbre héroïne Sookie Stackhouse, serveuse et télépathe qui voit son quotidien parsemé de vampires.

Voici le résumé du Club des amateurs de meurtre, le premier opus d'une série qui en compte déjà 6 romans :

Chaque petite ville a ses mystères et Lawrenceton, en Georgie, n'échappe pas à la règle. Le club des Amateurs de meurtres se réunit une fois par mois pour étudier de célèbres cold cases. Pour Aurora Teagarden, jeune bibliothécaire, c'est un passe-temps aussi agréable qu'inoffensif. Jusqu'au jour où elle découvre le corps sans vie d'une des membres du cercle. Étrangement, la scène du crime ressemble à une ancienne affaire. Des fidèles du club sont assassinés et ces meurtres ont des allures de copycat. Tous les membres, y compris Aurora, sont des coupables plausibles, et des victimes potentielles. Qui se cache derrière ce jeu macabre ?

Si j’ai particulièrement accroché à une bonne partie de la communauté du Sud, je dois reconnaître que pour le club des amateurs de meurtres, Charlaine Harris a conservé tout ce qui a pu m’énerver dans l’autre saga, à savoir  une héroïne agaçante qui n’en finit pas d’énumérer les détails de son quotidien le tout parsemé de nombreux clichés. Au final, un brin maladroit et peu intéressant. 

 

1227491.jpg

  • Le dernier roman entamé est un classique anglais, Le château de Cassandra de Dodie Smith que j'espère reprendre bientôt, quand j'aurais moins de mal à me concentrer :

Cassandra vit dans un château mal entretenu au fin fond de l'Angleterre avec sa famille pour le moins excentrique. Au fil de trois cahiers, elle relate les évènements qui jalonnent leur existence de mars d'une année à octobre de l'année suivante : une vie monotone jusqu'à ce que surgissent deux beaux et riches américains venus s'installer dans le manoir voisin. La vie au château en sera bouleversée !

 

Plus que jamais, n'hésitez pas à partager vos derniers coups de coeur dans les commentaires, je suis à la recherche de pépites littéraires !

06/11/2014

Samba

Samba est le nouveau film du duo formé par Eric Toledano et Olivier Nakache, les réalisateurs du fameux Intouchables avec le même Omar Sy au casting.

Évidemment, j'entends déjà les commentaires du style "est ce que Samba est aussi bon qu'Intouchables " et j'ai déjà envie de râler . Parce que Samba est différent. Ou peut-être pas que ça finalement mais il a le droit d'avoir sa propre vie de film, loin des comparaisons.

Samba-1280X640.jpg

Samba est sénégalais et il vit en france depuis une dizaine d'années et il essaie d'obtenir des papiers en règle.

Alice, cadre sup' post burn out, se reconstruit par le bénévolat dans une association qui va aider Samba. 

Leur rencontre va être aussi touchante que drôle et surprenante ...

S'en suit de multiples rebondissements et des moments très émouvants qui nous font réfléchir sur la condition de ces femmes et ces hommes qui ont tout quitté pour la promesse d'un avenir plus heureux dans notre pays.

Avec finesse, les réalisateurs font le choix de ne pas en ajouter plus qu'il n'en faut.

samba-par-les-rc3a9alisateurs-dintouchables-toledano-nakache-omar-sy.jpg

Cette scène résume très bien l'esprit du film.

 

Je suis ressortie de la séance,  traversée par des réflexions et sentiments divers, ce qui pour moi, est le signe d'un film réussi. Qu'il est bon de ressentir des émotions grâce au grand écran ! Charlotte Gainsbourg et Omar Sy sont de très bons acteurs qui vous emportent avec eux et j'aimerais aussi noter la présence d'une Hélène Vincent, bouffée d'air bienvenu dans cette association qui a bien besoin d'humanité.

A voir évidemment.

 

Samba d'Eric Toledano et Oliver Nakache, avec Charlotte Gainsbourg et Omar Sy (2014)

09:00 Écrit par Shopgirl dans Film | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : samba

04/11/2014

Magic in the moonlight

Magic in the moonlight se passe dans les années 20, sous le soleil de la côte d'Azur où de riches anglais élisent domicile aux beaux jours. L'une de ces familles,  de la Riviera héberge Sophie Baker, une américaine qui se prétend médium . Pressentant l'escroquerie, Howard Burkan fait appel à son ami, le  fameux magicien Wei Ling Soo alias Stanley Crawley pour démasquer la jeune femme.

Persuadé de pouvoir mettre un terme aux agissements de Miss Baker , Stanley est si confiant et sûr de lui qu'il ne se rend pas compte que la magie opère déjà ...

magic_in_the_moonlight_ver6_xlg.jpg

 

Alors, il est comment ce nouveau( film de) Woody Allen ?

Pétillant comme du champagne . Plein de fantaisie. Drôle. So british. Espiègle. Romantique. Magique (forcément) . Attachant. Classique et délicieusement rétro. Divertissant. Parlera aux fans de Woody comme aux petits nouveaux ...

magic-in-the-moonlight-picture-8.jpg

Après Blue Jasmine, le réalisateur américain nous propose une comédie légère et bien construite, qui mélange habillement philosophie et magie. Si Colin Firth se glisse parfaitement dans son rôle de gentleman sarcastique, Emma Stone est adorable et convaincante. Il est recommandé de le voir en VO bien évidemment, pour savourer l'accent de Firth en plus de son regard qui fera fondre plus d'une lady...

Magic-in-the-Moonlight-11.jpg

L'intrigue et le casting ainsi que les choix de l'époque et du lieu en font mon coup de cœur de ce mois d'octobre.

 

 

Magic in the moonlight de Woody Allen (2014) avec Emma Stone et Colin Firth.