Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/05/2015

Une réécriture moderne d'Emma par Alexander McCall Smith

En 2013, pour célébrer les deux cents de la parution du roman Orgueil et Préjugés , The Austen Project a mis en place une récriture moderne par des auteurs modernes de l’œuvre de Jane Austen.  Une seule consigne, replacer l’intrigue et les personnages dans le monde d’aujourd’hui.

Appréciant la plume d' Alexander McCall Smith, à travers sa série Isabel Dalhousie notamment, j’étais curieuse de découvrir comment il pouvait revisiter ce célèbre roman très marqué par son époque et le style de son auteure …

image.jpg

Présentation de l'éditeur : 

Fraîchement diplômée de l’université, persuadée que désormais, elle sait tout de la vie, la jeune Emma Woodhouse revient habiter dans la maison familiale au cœur de la campagne anglaise. Riche et un peu snob, Emma s’entoure d’une cour d’amis qu’elle mène à la baguette. Elle organise des dîners, joue les entremetteuses et donne des leçons de vie à sa nouvelle protégée, Harriett, une jeune femme un peu naïve. Emma manipule les uns et les autres… au risque que ses petites manœuvres se retournent contre elle. Et pour quelqu’un qui croit tout savoir, Emma connaît mal son propre cœur. Une personne va ébranler la confiance indestructible de la jeune femme : son ami et voisin, l’impénétrable George…

Premier haussement de sourcils : Le sous-titre choisi par l'éditeur pour la traduction française " les aventures d'une jeune frivole" étant complètement ridicule, ce n'est certainement pas un adjectif qui pourrait qualifier une héroïne de Miss Austen ! On peut y voir une jeune femme de bonne société qui aime la légèreté d'une conversation autour d'un pique-nique, rien de plus.

Passons ...

Deuxième haussement de sourcils : l’ensemble mis en place par l’auteur respecte l’œuvre de Jane sans en avoir le mordant. Si Austen dressait un portrait pas toujours flatteur de ses contemporains et de leurs mœurs avec humour et dérision, Alexander McCall Smith s’en passe. Il intègre avec justesse son "matériel de base" à son univers et Emma perd un peu de ses couleurs en rejoignant notre époque où elle devient un peu superficielle (jamais frivole, nuance)

Notons aussi l’homosexualité supposée de l’un des personnages qui semble sorti de nulle et qui énervera les janiétes les plus strictes.

Mais alors pourquoi s’infliger le supplice prétendu d’une telle lecture dans ce cas-là ?

Parce que Jane Austen a créé des personnages forts que l’on prend plaisir à retrouver, pour quelques pages encore. Il n’y aura jamais d’austenerie aussi délicieuse qu’un roman de Jane, les maladresses seront nombreuses et notre jugement impitoyable. Néanmoins, si nous acceptons de passer par-dessus nos préjugés ( n’est pas Mr Darcy ?), il peut se cacher d’agréables lectures.  

Au final, si la comparaison est inévitable et les différences évidentes, Alexander McCall Smith relève le défi en proposant une Emma, déterminée et sûre d’elle et pourtant si naïve quand aux relations et sentiments de ceux qui l’entourent qui se veut la cousine moderne de l’originale.

Sous le regard attentif de ce cher Georges Knightley, la jeune femme va grandir et apprendre de ses erreurs tout en conservant ce qui fait d’elle une héroïne si attachante.

Et quelque soit l’époque, qu’il est charmant de suivre le pas de deux de ces personnages …

 

 

Emma ou les aventures d'une jeune frivole d'Alexander McCall Smith, chez Terra Nova. Sont aussi disponibles les récritures de Raison et sentiments (Joana Trollope) et Northanger Abbey (Val McDermid). 

 

18/05/2015

Le mois le plus cruel de Louise Penny

Un petit village canadien au milieu de la nature où il fait bon vivre, une victime aimée de tous qui meurt littéralement de peur et l’enquête menée par le célèbre inspecteur Gamache, pas de doute, voici un nouveau roman de Louise Penny !

louise penny,quais du polar 2015

AprèsNature Morte (que j’ai chroniqué ici) et Sous la glace, Le mois le plus cruel reprend les ingrédients des précédents tomes : en plus des habitants de Three Pines aussi originaux qu’accueillants, on retrouve les lieux calmes et familiers et notamment la maison  des Hadley, hantée par les crimes passés qui fascine autant qu’elle effraie. C’est pourtant entre ses murs qu’une séance de spiritisme est organisée, la veille du dimanche de Pâques. Dans l’obscurité, Mado s’effondre, visiblement morte de peur … L’inspecteur Gamache est envoyé sur les lieux. En plus de l’enquête, Il va lui falloir affronter les démons du passé et les conséquences de ses actes puisqu’une campagne de déstabilisation, lancée via la presse, vise à le discréditer. Il se pourrait même qu’une taupe figure dans sa propre équipe …

Décidément il y a des lieux qui attirent le crime et le lecteur est en droit de tiquer quand il découvre que le taux de criminalité de Three Pines est encore en hausse mais il faut partir du fait que ce village est un personnage à part entière. C’est au cœur de ses maisons et de ses bois qu’il faut chercher les motivations des suspects et dénouer les fils de l’intrigue.

Le fait que Gamache soit bousculé et acculé par la presse renforce le sentiment d’insécurité, quelqu’un qui lui est proche cherche à le faire tomber. Notre inspecteur, touché en plein cœur, doute. Et c’est là aussi,un point positif :ce n'est pas un enquêteur super-héros mais bien un homme face à ses choix et ses convictions qui a gravi les échelons sans rien perdre de son honnêteté et de ses valeurs.

Pourtant, plus que le dénouement, ce que j’apprécie dans ces romans, c’est le charme discret d’une vie simple, proche de la nature et la mise en avant des faiblesses de chacun qui les rends  terriblement humains. Au delà des assassinats, les lieux sont chaleureux, il est facile de s’imaginer y vivre, de côtoyer les habitants ( Clara est ma préférée) et d’éprouver leur malaise face à un nouveau meurtre. Si vous aimez les whodunit où la réflexion prime sur l’action, les cadres champêtres et cosy alors cette séries de romans est faite pour vous !

louise penny,quais du polar 2015

Lors des Quais du polar 2015, j’ai eu la chance de rencontrer Louise Penny pour une dédicace et elle m’a accueillie avec un " Bonjour, je suis Louise. Et vous ? "  qui a brisé la glace et fait fuir ma timidité. Avec simplicité, nous avons échangé sur ses livres et elle a été ravie de me dédicacer un second exemplaire pour une amie en me précisant qu’elle adorait que les lecteurs échangent leurs coups de coeur.

louise penny,quais du polar 2015

Malheureusement, je n’ai pas pu me rendre à sa conférence mais j’ai beaucoup aimé cette auteure adorable et abordable. Mes visites à Three Pines seront désormais accompagnées par ce souvenir !

 

 

Le mois le plus cruel de Louise Penny - Actes Sud éditions, coll. Babel

16/05/2015

Inventaire 04u

De l'utilité de faire des bilans ... Je pensais n'avoir pas beaucoup lu ni avoir été au cinéma et ce mois difficile pour le moral,  a été riche en bonnes choses !  

 

J'ai lu ...

 

image.jpg

  • Une autre idée du bonheur de Marc Levy (POCKET). Agatha a passé près de trente ans en prison et vient de s'évader. Lorsqu'elle croise la route de Milly dans une station-service, elle entraîne la jeune femme dans sa fuite sans lui révéler tout de suite de quoi il retourne. Chemin faisant et pendant cinq jours, elles se confient et opposent leurs visions de la vie :  Milly se rassure dans un quotidien aux jours semblables alors qu'Agatha veut vivre intensément ...

En ajoutant cette touche d'histoire américaine contemporaine méconnue, l'auteur capte son lecteur et rend ce road-movie décalé et captivant. Le dénouement est touchant mais il m'a été difficile de réellement m'attacher aux héroïnes.

 

Comme j'ai particulièrement aimé les trois romans suivants, je souhaite leur consacrer plus que quelques lignes, ils feront donc l'objet d'un billet, chacun.

 

 

image.jpg

  • Le mois le plus cruel de Louise Penny ( Actes Sud, Babel noir)

 

image.jpg

 

  • Manderley for ever de Tatiana de Rosnay (Albin Michel)

 

 

 

image.jpg

  • Emma ou les aventures d'une jeune femme frivole d'Alexander McCall Smith

 

 J'ai vu ...

 

image.jpg

  • Shaun le mouton (réalisé par : Mark Burton etRichard Starzac) est un petit bijou de simplicité et de légèreté. Le plaisir se cache dans les détails des personnages et décors, de la campagne à la ville, tout est soigné et ce film sans paroles se suit avec intérêt. C'est le genre de réalisation qui plait à tous, les références contemporaines nombreuses combleront les plus grands.

 

image.jpg

  • En équilibre de Denis Dercourt, avec Cécile De France et Albert Dupontel. Inspiré d'une histoire vraie.

A la suite d'un accident sur un tournage, Marc, cascadeur équestre est devenu paraplégique. Il fait la connaissance de Florence,  experte en assurances qui elle, a abandonné le piano étant plus jeune. Cette rencontre va bouleverser leurs existences . Loin des clichés, avec des acteurs touchants de sincérité, tout devient possible. A l'image de la force de vie du personnage principal. Il manque peut-être un petit je ne sais quoi de plus dans la dernière partie pour emporter encore un peu plus le spectateur.

 

image.jpg

  • Indian Palace , suite royale réalisé par John Madden avec Maggie Smith, Judy Dench, Bill Nighy , Dev Patel et Richard Gere.

Voir le premier opus est un plus mais ce second volet peut aussi être abordé comme un film indépendant. L'hôtel Marigold a la particularité d'héberger de nombreuses personnes à la recherche d'une retraite heureuse et enjouée en Inde. Ses directeurs, le jeune et dynamique Sonny et Muriel Donnelly songent à agrandir leur établissement. Ils partent en quête de partenaires financiers et attendent la visite d'un inspecteur anonyme tout en préparant le mariage de Sonny avec Susaina. Lorsqu'un client américain arrive à l'hôtel, le jeune homme voit en lui cet inspecteur qu'il faut charmer à tout prix et déploie des trésors d’imagination pour le satisfaire...

Le casting anglais 5 étoiles, l'énergie débordante de Dev Patel et la présence clin d'oeil de Mr Gere font de cette comédie, un dépaysement complet. Le spectateur plonge au coeur de Bollywood avec de (trop peu nombreux passages dansés) et se retrouve entrainé dans ce feel-good movie qui remplit parfaitement son rôle, oubliés les problèmes du quotidien, le Marigold hôtel est là pour vous divertir ! Le regard sage et vieillissant de Maggie Smith apporte une émotion surprenante dans un décor aussi exotique et nous questionne sur la vie et le temps qui passe. C'est un coup de coeur pour moi, comme l'histoire de ours devenu anglais Paddington, revu en dvd qui me ravit toujours autant et qui garde l'essence des livres de Michael Bond.

image.jpg

 

J'ai dévoré ...

image.jpg

  • Les deux saison de la série Broadchurch - une pépite britannique encore une fois qui nous plonge dans une intrigue policière dans une petite ville côtière où l’assassinat du jeune Danny Latimer pèse sur l'ensemble de la population. Parfaitement maîtrisé en première saison, le sujet ne s'épuise pas dans la seconde avec le procès du coupable et se paie même le luxe de rebondir assez adroitement avant une troisième saison prévue l'an prochain. J'en parlais déjà ici et là aussi, c'est un gros coup de coeur que je vous recommande plus que chaudement.

14/05/2015

Inventaire 03

 Une interruption involontaire des programmes est intervenue la semaine dernière mais revoilà la suite de mes billets du mois, avec les lectures du printemps et bientôt, je l'espère, un blog à jour.

 

J'ai lu ...

image.jpg

 

  • Trois Souris d'Agatha Christie ( Le livre de poche) est l'adaptation de la pièce de théâtre du même nom, à l'affiche,  à Londres depuis 1952 et qui reste le secret l'un des mieux gardés d'Angleterre, les acteurs demandant au public de ne pas révéler le dénouement : "Chers spectateurs, complices du crime, merci d'être venus. Et de ne pas révéler l'identité du meurtrier".

Avec le sens de l'intrigue qu'on lui connait, la duchesse de la mort nous propose un huis clos dans une pension de famille, où bloqués par la neige, un groupe d'inconnus se retrouvent pris au piège ... N'allez surtout pas sur la célèbre page wikimachinchose qui affiche sans vergogne, le déroulement de l'intrigue.

 

 

image.jpg

  • Outlander  de Diana Gabaldon est une série de romans , rééditée chez J'ai lu,  à l'occasion de la diffusion de la série tv du même nom, dans les pays anglophones et qui connaît un second souffle parmi les lectrices connectées. Le tome 1 , Le chardon et le tartan est un pavé passionnant qui pose les bases de la saga : après une longue séparation due à la seconde guerre mondiale, Claire et son époux Frank se retrouvent et passent quelques jours en Écosse où mythes et légendes sont nombreux. En se promenant, la jeune femme est inexplicablement attirée par un menhir. Lorsqu'elle touche la pierre, elle se retrouve projetée sur un champ de bataille écossais en 1743 ...

S'en suivent rencontres inattendues (notamment avec l'ancêtre de son mari) et rebondissements en tout genre, le tout jouant sur le mélange des époques puisque Claire découvre une nouvelle vie où elle va devoir trouver ses marques et son regard de femme indépendante du 20e siècle ! Son métier d'infirmière va lui être utile alors qu'une question la hante, comment revenir à son époque ? Le soin porté à l'écriture par l'auteur est agréable et bien ficelé, chaque fin de chapitre vous pousse à en dévorer un autre. Quelques maladresses cependant, un trop grand nombre de faits qui peut lasser.  Attention, saga littéraire fortement addictive ! Les tomes suivant (3 au total) sont disponibles.

 

url.jpg

  • Dracula de Bram Stoker ( J'ai lu)

On connaît tous la légende qui entoure Dracula et les nombreuses interprétations du personnage dans la littérature ou au cinéma. J'avais envie de revenir aux origines avec le roman de Stoker qui dresse le portrait fascinant du conte et l'accompagne d'une quête policière de la part d'une groupe de personnes à sa poursuite, ce qui fait la force de l'intrigue. Après une première partie dans le chateau des Carpates, absolument terrifiante, l'auteur se joue du mythe qu'il crée et fait voyager son lecteur de l'Angleterre Transylvanie au XIXe siècle. Différents points de vue sont adoptés à travers les extraits de journaux intimes et retranscriptions de passages enregistrés au phonographe. J'ai mis du temps à le lire mais j'ai apprécié ma lecture.

 

71xzL6fXw8L.jpg

  • Le parfum de Patrick Sünskind ( Le livre de poche)

Quel roman étrange et repoussant ... Sünskind réussit la prouesse de rentre son intrigue odorante, chaque page "sent" et le lecteur se voit emporté au gré des sentiments que déclenchent ces effluves souvent écoeurantes ce qui en fait une lecture déconcertante au possible. J'en suis venue à bout parce que je savais qu'il plaisait beaucoup à la personne à qui il appartient mais je reconnais avoir aimé en venir à bout. Cependant, la qualité d'écriture de Patrick Sünskind est indéniable !

 

Depuis trop longtemps dans ma pile à lire :

51-nR2NpDWL.jpg

  • Enquête dans le brouillard d'Elizabeth George ( POCKET). Après avoir suivi deux conférences avec Elizabeth George à Quais du polar, les 27 et 28 mars, à Lyon,  j'étais curieuse de découvrir son premier roman qui est aussi le premier tome des enquêtes de son duo de personnages : l'inspecteur Thomas Linley et sa coéquipière Barbara Havers. Dans ce whodunit classique mais efficace, nous faisons connaissance avec nos policiers que tout oppose : lui est un aristocrate séduisant et sûr de lui, elle, qui vient d'un milieu plus simple, est constamment sur la défensive, elle accumule les coups de gueule et se retrouver aux côtés de l'inspecteur est un peu sa dernière chance de faire ses preuves. Le crime est particulièrement difficile : dans une grange du Yorkshire, un homme est retrouvé décapité aux pieds de sa fille Roberta, qui s'accuse du meurtre. La jeune fille qui se mure dans le silence et chacun, dans le village, a sa vision des choses. Néanmoins, il apparaît rapidement que les motivations du criminel sont aussi obscures que le mystère qui entoure la famille. Si l'intrigue est marquée par une ambiance pesante, le fait que les personnages se découvrent et apprennent à travailler ensemble est un "plus" qui permet de souffler. Avant un dénouement terrible et insoupçonné. Ce premier tome  qui date de 1990, est suivi par 18 autres. Le duo Havers-Linley offrant,  je pense, suffisamment de possibilités pour que l'ennui ne guette trop vite.

 

 J'ai vu ...

 

url.jpg

  • Tokyo Fiancée de Stefan Liberski avec Pauline Etienne

Adaptation du roman Ni Eve, ni Adam d'Amelie Nothomb, ce film, véritable carte postale du Japon est à l'image de son personnage principal : original et tendre. Amélie a 20 ans, elle se rêve japonaise et pose ses valises à Tokyo où elle donne des cours de français. Son jeune élève Rinri va rapidement devenir son amant. Ces quelques mois vont être un apprentissage pour Amélie, dans bien des domaines en commençant par confronter son rêve japonais à la réalité ... J'ai été très agréablement surprise par ce petit film léger mais pas superficiel qui apporte le dépaysement attendu et nous fait nous interroger sur les différences de culture et ce qu'elles impliquent ...

 

A suivre ...

04/05/2015

Pour affronter les lundis : les conseils d'un expert

En cherchant une note sur mon blog, je suis retombée sur celle-ci, écrite en 2010 que je vous propose aujourd'hui pour bien commencer cette première semaine de mai .

Réédition du 11.01.2010

Comme vous le savez, je partage avec Garfield (pour ceux qui ne le connaissent pas, une lecture des bandes dessinées de Jon Davis s'impose ! ) un certain dégout du lundi. Il reste ce jour maudit, celui de la reprise. Par définition, l'ensemble de l'univers semble se liguer contre vous et faire de votre vie, un enfer. Parce que ce serait beaucoup moins drôle un mardi .

1728667099.jpg

 

Quelques mails plus tard (et quelques pizzas envoyées via FedEx), Garfield a accepté de partager en exclusivité*, ces conseils pour affronter ces 24h difficiles.

  • Restez couché
  • Si vous ne pouvez vraiment pas opter pour cette solution, passez votre colère sur le réveil. N'hésitez pas à sortir les griffes.
  • Ne cherchez pas à cacher votre mauvaise humeur. Au contraire ! Une mine ronchon vous évitera les conversations inutiles.
  • Votre café doit vous être donné, directement en perfusion.
  • Ne cherchez pas à soigner votre look. Un poil en bataille vous assurera une place tranquille dans le bus. Si vous sentez mauvais, c'est encore mieux puisque personne ne viendra s'asseoir à côté de vous.
  • En cours ou au travail, pensez déjà à ce que vous allez faire en rentrant : vous pelotonnez devant un bon film avec un plat de lasagnes par exemple.
  • Pendant les pauses, faites une sieste réparatrice. Les médecins conseillent 20 min et n'y connaissent rien : j'estime que moins de deux heures, ce n'est pas suffisant pour se détendre les pattes.
  • Le lundi est un jour pourri: ne vous étonnez pas si vous glissez sur votre shampooing dans la douche, si le sèche-cheveux ne marche pas, si la voiture ne démarre pas, si vous mettez la patte dans une crotte de chien sur le trottoir, s'il pleut et que votre parapluie est resté chez vous, s'il ne reste que du choux-fleurs à la cantine, si vous recevez une grosse facture, si votre coca light vous explose à la figure dès ouverture, si la robe soldée convoitée n'est plus disponible dans votre taille, si la vendeuse vous propose la taille au dessus, si vous êtes parfaite dans cette robe taille au dessus, si vous avez un bouton sur le nez et mangé trop de chocolat, si vous vous cassez une dent sur la fêve dans la galette, s'il ne reste plus de place pour votre séance ciné, si vous renversez la boite d'oeuf et qu'elle s'ouvre, s'il ne reste rien dans le frigo, si tata Huguette vous téléphone, si vous vous brûlez en vous préparant un thé, si vous avez une tâche sur votre pull préféré, si votre chien vous fait la fête avec ses pattes crottées par la neige (il fallait lui préférer un chat ^^) ... Cette liste est non exhaustive, bien évidemment.
  • Ne montez surtout pas sur la balance un lundi ! Par simple méchanceté, elle pourrait vous ajouter 3 kilos de trop.
  • Pensez au sucres : pâtes et viennoiseries sont recommandées.
  • Essayez de rester po-si-tif : c'est bientôt mardi ...
 

976042361.jpg

 

* Garfield appartient à son créateur Jon Davis que je vénère ! Cette note est une pure invention d'une fan dévouée.

08:05 Écrit par Shopgirl | Lien permanent | Commentaires (2)